Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 21:55

 

pet au casque (prendre un) : ça peut arriver quand le cycliste met son casque à la place de son cuissard*. Quand Paul Occazoux du PCC*, qui n'en porte jamais, prendra un pet au casque, il n'est pas dit qu'il puisse le remplacer par un neuf .

 

pétard mouillé : attaque qui n'a pas fait long feu. Mais il vaut mieux pétard que jamais.

 

péter le peloton (faire) : Il vaut mieux péter dans le peloton* que crever tout seul. Pour les gosses du peloton, c'est la loi des trois pets : le Pouvoir, le Pognon, le Paraître. Et les gosses, c'est comme les pets, il n'y a que les siens qu'on supporte !

 

péter la forme : Rabelais disait souvent qu'en cyclisme,"celui qui ne rote, ni ne pète, est voué à l'explosion" ! Un cycliste qui péte la forme, a le cul pourri et est perclus de flatulences. Même qu'à force, ceux qui suivent finissent par ne plus le sentir....!.

« putain! Je péte la forme, moi ! » - « merci pour ceux qui suivent ! » ( Le Chat de Geluck )

 

Le-chat-pete-la-forme.jpg

Le Chat de Philippe Geluck

 

petit personnel : (*voir porteur d'eau)

 

petite bite : (il y a au moins un lecteur qui devrait réagir, dans les commentaires, à cette expression).

 

petite reine : sois reine et tais-toi !

 

Petite-reine-de-Planzer.jpg

Avec l'aimable autorisation de Planzer (cliquer ici* pour voir le dessin dans son contexte)

 

106

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:16

 

pédalier : le vainqueur du CLM* était sur le 54 selon les organisateurs* et le 42 selon la police. Quant au pédalier du dentiste cyclotouriste, il n'a qu' un plateau de 32 dents.

 

peloton : dans les premiers Tours de France*, le peloton sentait le camphre. Aujourd'hui, il sent plutôt le soufre.

 

pelle : instrument servant de support aux employés de la DDE* ou à muscler les bras du cycliste québécois quand il déneige son trottoir. Elle peut être aussi électorale. C'est ce qu'a dit François Bayrou au lendemain des élections européennes du 7 juin 2009 et Régionales du 13 mars 2010.

 

pelle ( prendre une ) : art subtil du cycliste pour tutoyer le macadam. La pelle la plus connue est celle du 18 juin. Quand tout un peloton prend une pelle, on dit qu'il s'écroule comme un château de cartes.

 

Pellos : (1900-1998) dessinateur et paparazzi du Tour de France* un peu marteau (*voir aussi l'Homme au marteau)

 

personne t'a mis un fusil dans l'dos : réponse de la compagne du cycliste qui se plaint d'avoir mal aux jambes après une sortie de vélo.

 

pèse-personne : instrument indispensable dans la maison du cycliste, surtout pour sa femme, dont on se demande à quoi il sert, puisqu'il ne pèse personne. Quand un cycliste casse régulièrement sa selle parce qu'il est trop lourd, au lieu de retourner chez son magasin de cycles préféré, le mieux est qu'il aille chez Terraillon. Pour perdre du poids, un pèse personne, ça peut aider !

 

Peraud Jean-Christophe : (1977) coureur cycliste professionnel né à Toulouse con. Et comme on dit chez les Toulousains, tous les cons qui ne sont pas au rugby, sont au vélo, con ! Et des cons comme Jean-Christophe, au vélo, on en redemande, con ! (avec l'aide de Stéphane Rufstine* du PCC*)

 

perdre les pédales : quand le cycliste perd les pédales, le vélo s'arrête.

 

Pervis François : (1984) champion cycliste de keirin*, qu'est rien depuis 2010 chez Cofidis, son ex-sponsor, par manque de crédit.

Francois-Pervis-d-apres-un-dessin-de-Nicolaz--Zero-de-co.jpg

François Pervis croisant l'entraîneur du keirin, d'après un dessin de Nikolaz (Zéro de conduite) et avec son aimable autorisation. 

105

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 18:49

PCC : initiales du Pinesagouël Cyclo Club.

Historique : Nous sommes en l'an 1989 après JC (Jeanne Calment*). En cyclisme*, toute la France est occupée par les fédérations cyclistes officielles. Toute ? Non ! A Pinesagouël*, petit village situé à la confluence de la Garonne et de l'Ariège, le Pinesagouël Cyclo Club, ce club sauvage, composé d'irréductibles cyclistes, résiste encore et toujours aux envahisseurs que sont la Fédération Française de CycloTourisme (FFCT), la Fédération Française de Cyclisme* (FFC), et la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT). A l'origine, la section vélo d'une association sport et culture, qui s'appelait "Totis à Pinesagouël ", vivait des jours heureux, sponsorisée par le Gipsy's Paradis, le dancing du village. Ses membres pouvaient jouir librement au Gipsy'Paradis, à une seule condition : ne pas manger du fruit d'un seul arbre, celui de la connaissance de la bicyclette* et du vélo. Vous connaissez la suite .... chassés du Paradis, Adam de Roulibre et sa compagne, Maman Nivelle dit Ma Nivelle, Dédé Railleur, Guy Don, Jean Talu, Raymond Yon dit Ray Yon, Edgar Deboue, Mlle Guido Line et quelques autres copains occitans ont créé le Pinesagouël Cyclo Club le 24 juillet 1989. Et la vie n'est pas facile pour ce club retranché.

(avec l'aide des archives de Gilbert Pons* et de René Goscinny)

 

pédale : surnom donné au cycliste par les automobilistes vélophobes. En raison de sa vieille culture machiste teintée d'homophobie, l'équipe UMP* employe le mot tatafiotte.

Egalement souvent traité de pédale quand il lave lui-même sa tenue de vélo avec la lessive OMO, le cycliste homme est une femme comme les autres ! Et tant que le pape s'habillera avec une robe, le curé sera une bonne soeur comme les autres ! Et que dire sur l'imam, ce va nu pied de mosquée, si non que ce n'est pas très pratique quand son vélo est équipé de pédales automatiques !

 

pédale ( à la ) : « Il convient, dans le maniement de cette locution, de veiller à sa juste prononciation car cette expression idiomatique peut être confondue avec son contraire absolue : Ah la Pédale ! (arhhhglapéédal) qui consacre sous forme de vulgaire borborygme le dépit exprimé dans un souffle rageur par un compétiteur "sauté" sur la ligne par un concurrent ayant manifestement eu recours à un artifice quelconque » ( Stéphane Rufstine du PCC* ).

 

pédaler avec les oreilles : ça arrive au cycliste qui devient sourd comme un pot belge* à force de faire l'élastique*. 

 

pédaler dans l'huile : en Poitou-Charentes, on dit pédaler dans le beurre. Est-ce pour ça que Vincent Peillon dit de Ségolène Royale, l'Immaculée Conception du Poitou (*voir aussi Notre-Dame des cyclistes), qu'elle compte pour du beurre ?

 

pédaler dans le vide : c'est comme pédaler dans la semoule*. Après l'affaire Woerth-Bettencourt (*voir aussi Neuilly-sur-Seine) et des Roms pendant l'été 2010, Nicolas Sarkozy* s'est mis a pédaler dans le vide. Mais la meilleure équipe dans cet exercice est quand même celle du PS*.

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy à l'entrainement

 

 

 extrait de la BD « LA FACE KARCHEE DE SARKOZY » de Philippe Cohen, Richard Malka & Riss

 

104

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 22:31

 

EDITION SPECIALE N° 0020

 

Les pages hors série de « L'Encyclopédie absurde de la Bicyclette » sont simplement destinées à vous donner le titre du dernier livre, du dernier article de journal, de la dernière chanson, de la dernière vidéo, voire de la dernière information qui ont éveillé dernièrement ma sensibilité et qu'il m'est difficile de garder pour moi. Toutefois, ayant des origines auvergnates, des oursins au fond des poches et beaucoup d'amis Ecossais, ce sera, avec l'heure, la seule chose que ma nature m'autorise à vous donner.

Mais attention ! La lecture est un sport qui muscle mal. C'est pour ça que je vous conseille de ne pas abandonner votre vélo !

 

Après le Pont de la Pentecôte, c'est au tour du Pont en Fer sur l'Ariège, entre Pinesagouël et Lacroix-Falgarde d'être menacé de disparition.

Inauguré le 29 avril 1903, pour permettre le passage du 1er Tour de France* quelques semaines plus tard, sa démolition programmée est le résultat de l'égoïsme et de la mesquinerie des hommes (et femmes) politiques. Ces gens, qui, parfois, ont un petit vélo dans la tête*, n'aiment pas que l'on fasse de la bicyclette sur le pont, même pendant celui d'un jour férié.

C'est à se demander qui, entre le Pont en Fer et les politiques, est le plus pourri.

Alors, il y en a assez de ménager la chèvre (même sauvage) et le chou. Si vous aimez le vélo ou la bicyclette, même si vous n'êtes pas de la région toulousaine, signez la pétition pour la sauvegarde du Pont en Fer de Lacroix-Falgarde.

 

(pour signer la pétition, cliquez ICI)

 

Pont-en-Fer-de-Lacroix-Falgarde.jpg

  

Aidez-nous (vous) s’il vous plaît à conserver ce magnifique ouvrage indispensable aux piétons et cyclistes. La meilleure manière de le faire est d’informer vos amis en leur envoyant le lien de cette page :

 

  

http://encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com/article-p-page-103-edition-speciale-0020-pont-de-fer-82193612.html

 

 

 

 

Pour ne rater aucun n° de l'édition spéciale, n'oubliez pas de vous inscrire sur la Newsletter. C'est facile et gratuit.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans édition spéciale
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 21:53

 

partir comme un avion : c'est comme flinguer tout ce qui bouge* mais avec un avion de chasse.

 

passage à niveau : lieu de passage délicat pendant une étape du Tour de France* qui ne réussit qu'au coureur qui sait prendre le bon wagon.

 

Passerieu Georges : ( 1885 / 1928 ) coureur cycliste français qui a fait second du Tour de France* en 1906, quatrième en 1907 et troisième en 1908. Passérieu aurait pu faire premier s'il l'avait été un peu plus.

 

passer par la fenêtre : ce dit à propos d'un cycliste mis à la porte de son équipe et qui revient par la fenêtre.

 

patate ( avoir la ) : arrive au cycliste qui a des chaussettes trouées. Le cycliste qui a la patate attire souvent les doryphores.

 

pâtes : premier aliment de base du cycliste. Quand il ne mange pas de pâtes, sa moyenne en pâtit. La personne qui fait les recettes chez Panzani est le psychopathe (avec l'aide d'un auteur inconnu). Alors, des pâtes, oui mais des Pantani !

En Languedoc-Roussillon, les pâtes, même Frêche ont mauvais goût. Elles passent même mal dans la Georges !

 

patin : s'il en roule un, c'est que le cycliste n'est pas sur son vélo... S'il lèche, c'est la jante, et là, le frein justifie les moyeux... s'il y en a deux sous un traineau, c'est le véhicule du Père Noël... Si Ronan Giro* du PCC* s'en sert sur son parquet, c'est qu'il va faire un tour avec la jolie docteur du CHU de Toulouse-Rangueil... et patin couffin...

 

patinette ( faire de la ) : lorsqu'il est atteint de contrepèterie, le cycliste fait de la tapinette tous les dimanches matins dans le Bois de Boulogne à Paris ou près du Pont en Fer de Lacroix Falgarde* en banlieue de Toulouse.

 

patron :

 

pavé : pavé, pas pris ! (* voir aussi compter les pavés et Paris-Roubaix)

 

Le-steak-de-Contador-dement---Braet.jpg

 

 

le pavé de Contador (avec l'aimable autorisation de Braet)

 

 

 

PC : équipe cycliste souvent alliée de circonstances avec celle de l'Union Soviétique (*voir aussi mafia), qui a fermé rideau le jour où il est tombé.

 

 

 

103

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 14:18

 

Paris-Brest-Paris : compétition cycliste réservée aux pâtissiers bretons dont le vainqueur est celui qui a mangé le plus de pâte à choux crue, de crème au beurre et de crème mousseline pralinée, garnie d'amandes effilées. Pierrot Doublecarat, le patissier du PCC*, est un pro du Paris-Brest.

Paris-Brest-Paris.jpg

Dessin de Jean Euvrard ou René Flatto sur le site cyclos-cyclotes


 


Paris-Roubaix 
: surnommée l'Enfer du Nord*, la Dure des Dures ou la Reine des Classiques, créée en 1896, c'est l'une des plus anciennes courses cyclistes dont la route n'est pas pavée que de bonnes intentions. Les secteurs les plus connus sont La Côte de la Redoute, celle des Trois Suisses, Le Carrefour de l'Arbre* et La tranchée d'Arembert qui est à Paris-Roubaix ce qu'Arembert est à l'Encyclopedie*. Alberto Contador*, quant à lui, il ne s'alignera jamais à Paris-Roubaix, car le pavé, il le préfère plutôt dans son assiette surtout si boeuf est nourri au clenbutérol*. Un coureur de Paris-Roubaix, c'est comme un croyant. C'est quelqu'un qui te mène une vie d'enfer parce qu'il croit qu'il doit aller au paradis !

 

Paris-Rouen : la plus ancienne course cycliste française. La première édition eu lieu le 7 novembre 1869. Elle arrivait à Rouen sur la place où fut brulée Jeanne d'Arc, et a été remportée par un anglais, James Moore, en 10 heures et 40 minutes. Merci la perfide Albion pour cette provocation ! Et vous voudriez que la France vous aime ?

 

parking de Netto : village de départ des RER*,TGV* et autres sorties dominicales des cyclistes du PCC*. Les VIP* peuvent y rencontrer des grands noms du club et, avec un peu de chance, rouler quelques minutes avec eux sur la route mythique de la Vallée de la Lèze*. On y parle fort, au point que les voisins n'ont pas besoin de réveil matin. La haie qui borde un de ses côtés y est magnifique* (*voir haie du parking de NETTO ). 

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 23:53

 

P

 

 

 

panache sur le Tour de France* 2011, Pierre Rolland* a dit à ses coéquipiers : « suivez mon panache blanc ! ». (*voir édition spéciale n°0018)

 

pancarte dans le dos ( avoir une ) : se dit d'un sprinter*(*voir catégorie puis le sprinter) de cyclo-club* ayant dépassé en vainqueur une pancarte d'entrée de village.

 

Pantani Marco : (1970 - 2004) coureur italien, surnommé « Le Pirate » parce qu'il ne payait pas l'abonnement à Canal +. Une fois vainqueur du Tour de France*, il fut l'un des meilleurs grimpeurs de l'histoire du cyclisme sur route. Il a malheureusement embrassé la même fille que Richard Gasquet* et en est mort.

 

papillomavirus : suite à un tête à queue, la chute d'un peloton, composé d'hommes et de femmes, peut être très agréable (*voir chute de vélo), mais pas toujours.

Papillomavirus La Babole

Dessin de Ceno en lui demandant son aimable autorisation

 

 

 

 

 

 

101

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 23:48

 

Comme une encyclopédie est un ouvrage, généralement collectif, dont le but est d’exposer et de couvrir l'ensemble des champs du savoir ou des connaissances, ou une partie déterminée de ceux-ci, l'espace libre ci-dessous est réservé aux propositions du lecteur pour les mots non expliqués ou oubliés à la lettre O.

Je vous invite également à ne pas hésiter à laisser un commentaire ou m'envoyer un dessin humoristique qui vous a fait rire (ou fait par vous) et qui a un rapport avec la définition d'un mot qui se trouve dans « L'Encyclopédie absurde de la Bicyclette ». Tout ceci contribue à enrichir et dynamiser ce blog...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 



100

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 09:40

 

EDITION SPECIALE N° 0019

 

LA FIN DU TOUR DE FRANCE

 

Je vous invite à lire l'excellent billet de la rédaction, sur la fin du Tour de France 2011, du non moins excellent site sportbreizh.com. Il traduit parfaitement le sentiment de beaucoup d'entre nous.

 

sportbreizh.com.jpg

  (billet du 26 juillet : connaissez-vous un bon avocat ? / cliquez ICI)

 

Salvador Dali* avait résumé son sentiment, à la fin d'un Tour de France, de la façon suivante : « Et le jour où le Tour de France s'achève, je souffre d'une espèce de dépression, il me manque vraiment quelque chose. Une grande partie de l'enchantement paradisiaque de mon été se termine ».

 

 

 

 

 

 

Pour ne rater aucun n° de l'édition spéciale, n'oubliez pas de vous inscrire sur la Newsletter. C'est facile et gratuit.

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans édition spéciale
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 22:27

 

O

 

Ocaña Luis : (1945-1994) coureur espagnol plus connu sous le nom de Jesús Luis Ocaña Pernía – vainqueur du TDF* 1973. Il fut l'acteur du théâtre de La Grande Boucle* qui a su donner les plus belles répliques à Eddy Merckx*. Il s'est suicidé à Caupenne-d'Armagnac dans le Gers quand il est devenu un vieillard maniaque de presque cinquante ans d'âge. Il aimait dire '' la cirrhose à 30 ans, plutôt que la retraite à 60 ans !''.

 

Ollivier Jean-Paul : (1944) surnommé "Polo la science". Homme d'églises qui mène une vie de châteaux pendant le Tour de France*. Frère de Jean-Paul II , c'est le pape des biographies d'anciens coureurs cyclistes.

 

on ne fera jamais d'un âne un cheval de course : dicton corse. C'est pour ça qu'il n'y a pas de Corse dans le peloton cycliste professionnel. ( Pour cette signification, l'auteur, qui n'aime pas les pruneaux, prend un risque énorme. C'est pour ça qu'il tient à rappeler aux Corses la mention inscrite en page de couverture* : Ceci est une oeuvre absurde. Les personnages, les lieux et les situations décrits dans ce livre sont purement imaginaires. Toute ressemblance avec la réalité est à imputer à cette dernière ).

 

oreillette : introduite dans le peloton* depuis les années 1980 grâce à Motorola, sponsor d'une équipe* américaine. Avant, les coureurs cyclistes pédalaient avec les jambes et la tête, maintenant, une seule oreille suffit.

oreillette-copie-1.jpg

 

Avec l'aimable autorisation de JM

 

organisateurs : tout est dit dans la définition de nouille*.

 

Ô Toulouse : Toulouse n'est pas une arrivée d'étape en altitude sur La Grande Boucle*, contrairement à ce que pensait Claude Nougaro, qui ne faisait pas la différence entre un vélo et une bicyclette (*voir comment reconnaître un vélo d'une bicyclette). Ce fut une des six arrivées d'étapes du premier Tour de France* (1903). Depuis, aucun grimpeur (*voir dans catégorie p.23) n'y a gagné.

Cliquez ICI pour entendre comment Claude Nougaro parle de l'étape de Toulouse.

 

 

 

oublier ( se faire ) : pour gagner, le mieux est de se faire oublier. Dans l'équipe de l'UMP*, François Fillon est un modèle du genre. Et qui connait Herman Van Rompuy pourtant leader d'une équipe européenne ? C'est comme au Pinesagouël Cyclo Club*, quelqu'un connaît Gilbert Pons ?

 

 

 

 

 

 

99

Repost 0
Published by encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com - dans Encyclopédie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com
  • Le blog de encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com
  • : C'est parce que la vie de l'homme est découpée en plusieurs cycles, que je suis tout naturellement venu au vélo.
  • Contact